LA CANETTE : L’EMBALLAGE RECYCLABLE A L’INFINI A 85 ANS ET TOUT L’AVENIR DEVANT ELLE !

Dossier de presse
13 janvier 2021

Un potentiel de + 1 milliard de canettes à 5 ans

Créée en 1935, la canette fête ses 85 ans cette année et s’inscrit résolument dans l’air du temps ! Incassable, légère, durable, française… ses nombreux atouts n’en finissent plus de séduire toutes les générations de consommateurs. Preuve de son succès : les Français sont désormais près 8 sur 10 (79 %) à consommer des boissons en canettes, contre 71 % en 2017, soit une hausse de
+8 points en seulement 3 ans ! En 2020, leurs ventes en magasins ont continué de progresser : +4,5 % en valeur sur les 9 premiers mois par rapport à la même période l’an passé . D’ici la fin de l’année, ce sont ainsi près de 5 milliards de canettes qui seront vendues en France, dont 80% proviennent des fabricants français.
Une récente étude menée par le Cabinet M2SM pour les professionnels réunis au sein du GIE La Boîte Boisson estime même le potentiel du marché à + 1 milliard de canettes d’ici 5 ans !

Il faut dire que la canette est un modèle d’innovation, toujours à la pointe des nouvelles tendances, tant en matière de design que de boissons proposées et, bien sûr, de respect de l’environnement. La boîte boisson est en effet un emballage recyclable à l’infini ! Le métal dont elle est constituée ne perd aucune de ses qualités au fur et à mesure de ses recyclages. Aujourd’hui, 7 canettes sur 10 sont recyclées en France. Une qualité stratégique pour l’économie circulaire que les Français sont pourtant encore trop peu à connaître : seulement 23 % sont conscients que la canette est « recyclable à l’infini, sans perte de qualité ».

C’est pourquoi les fabricants français ont décidé de lancer une vaste campagne sur les réseaux sociaux pour le faire savoir. Une douzaine de visuels humoristiques reprennent les principales qualités de la canette pour les faire connaître du plus grand nombre. Quant au logo « Metal recyclable à l’infini », lancé en 2018, il a été adopté par les grandes marques nationales et de distributeurs : d’ici la fin de l’année, il figurera sur 1 milliard de canettes. De plus, les professionnels de la boîte boisson poursuivent leur mobilisation pour développer le tri hors domicile, en partenariat avec CITEO. Leur dispositif « Chaque Canette Compte » fête cette année ses 10 ans. Il a permis de collecter et de recycler 87 millions de canettes, représentant près de 9 400 tonnes de CO2 économisé.

La canette fête 85 ans de créativité en 2020 !

La canette, c’est 85 ans de success story et d’innovations pour un emballage plus que jamais dans l’actualité ! Recyclable à l’infini, puisque les qualités intrinsèques du métal ne s’altèrent jamais, une canette peut redevenir une canette en moins de 60 jours ! Au cœur de l’économie circulaire, les canettes multiplient les atouts pour répondre aux attentes d’aujourd’hui : légères, pratiques, adaptées à une consommation nomade, garantes de la fraîcheur des boissons, synonymes de plaisir… La canette est résolument ancrée dans l’air du temps et constitue un formidable support créatif avec des méthodes d’impressions toujours plus pointues : reliefs, couleurs, etc. Chaque année, des dizaines d’événements marquants animent le secteur : lancements de nouveaux produits, séries limitées, promotions, liftings de packs, déclinaisons de formats, etc. Un dynamisme que reflètent les Canettes d’Or, concours lancé en 2017 par le GIE La Boite Boisson pour récompenser tous les 2 ans les dernières initiatives et nouveautés, que ce soit en termes de créativité graphique, actions de communication, mise en avant dans les circuits de distribution… et en matière d’engagement durable et de recyclage.

2020 : une demande dynamique soutenue par l’agilité  du secteur français

Le secteur de la canette représente en France 4 000 emplois, répartis sur 28 sites ancrés au cœur des territoires. La filière française fabrique 80 % des canettes vendues dans le pays. Une production et des équipes locales qui ont su faire preuve d’une grande agilité pour s’adapter au contexte inédit de 2020. D’après les estimations, près de 6 milliards de canettes devraient sortir des lignes françaises cette année, dont environ 1/3 pour l’exportation ; des chiffres en ligne avec les années précédentes malgré le contexte particulier de 2020.

Les ventes de canettes en magasins ont en effet continué à progresser en 2020. Les boites sur le marché des soft drinks ont même connu une hausse particulièrement marquée (+5,4 % en vol.), plus rapide que celle du marché (+1,4 %), jusqu’à atteindre une part de marché historique à 20,8 % en septembre. De plus, les canettes sont relativement épargnées par les difficultés rencontrées par la Restauration Hors Domicile, qui ne représente que 21 % de leurs débouchés et où elles sont majoritairement vendues pour la vente à emporter (56 % des volumes vs 22 % pour l’ensemble des emballages boisson).

Par ailleurs, la canette peut également compter sur son important potentiel de croissance. D’après l’étude qui vient d’être menée par le Cabinet M2SM pour le GIE La Boite Boisson, plus d’1 milliard de canettes supplémentaires pourraient être vendues en France d’ici 5 ans. Une croissance basée sur trois leviers principaux : le remplacement des bouteilles plastiques entraîné par l’entrée en vigueur de la loi AGEC, la poursuite de la croissance de boissons émergentes (bières artisanales, eaux aromatisées …) et l’arrivée de nouvelles boissons en canettes (café, vin, eaux pétillantes alcoolisées, etc.)

La canette : toutes les qualités d’un emballage vert

Pour continuer de progresser, les canettes peuvent également compter sur leur aspect durable. D’après les Français, un emballage peut en effet être défini comme « vert » s’il est recyclable à l’infini (44%) et sans perte de qualité (38%) : deux atouts que possède la canette. En effet, qu’il s’agisse d’acier ou d’aluminium, le métal des canettes a la particularité d’être recyclable à l’infini sans jamais perdre ses qualités intrinsèques.

Dans les centres de tri, les canettes ont l’avantage d’être faciles et économiques à extraire du flux des déchets ménagers. Qu’elle soit en acier ou en aluminium, toute boîte collectée et triée, via la collecte sélective ou l’incinération, sera recyclée. L’acier et l’aluminium des canettes recyclées servent par exemple à fabriquer de nouvelles pièces pour l’automobile, des appareils électroménagers ou de nouveaux emballages. Si 7 canettes sur 10 sont déjà recyclées en France, les professionnels de la boîte boisson se sont fixé pour objectif d’aller au-delà.

C’est pourquoi ils ont notamment lancé une grande campagne digitale avec l’Agence BETC Fullsix pour faire connaître les qualités de la boîte boisson, notamment environnementales. Ils poursuivent également le déploiement du logo « Metal Recyclable à l’infini », qui figure déjà sur 20 % des canettes vendues en France deux ans après son lancement. De plus, pour développer la collecte en dehors du domicile, le Groupement a développé un programme spécifique qui fête cette année ses 10 ans : « Chaque Canette Compte ». Le programme travaille aujourd’hui en partenariat avec CITEO et compte 47 partenaires de collecte dans toute la France, couvre près de 7 000 sites et a participé à plus de 900 événements.

 

 

SOMMAIRE

[INFOGRAPHIE]
LA CANETTE EN FRANCE EN CHIFFRES CLES
p.5

 

[MARCHE]
LA CANETTE POURSUIT SA CROISSANCE EN MAGASINS
ET CONFIRME SON FORT POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT
p.6

 

[ENVIRONNEMENT]
LA CANETTE RECYCLABLE A L’INFINI : UN EMBALLAGE DURABLE EN CAMPAGNE POUR LE FAIRE SAVOIR !
p.11

 

[SAVOIR-FAIRE]
UN SAVOIR-FAIRE HISTORIQUE : LA CANETTE FETE SES 85 ANS !
p.20

 

[EN SAVOIR PLUS]
GIE LA BOITE BOISSON : REPRESENTATIF DES FABRICANTS DE MATIERES PREMIERES ET PRODUCTEURS FRANÇAIS DE CANETTES
p.32

[MARCHE]
LA CANETTE POURSUIT SA CROISSANCE EN MAGASINS  ET CONFIRME SON FORT POTENTIEL DE DEVELOPPEMENT

2020 : effervescence des ventes de canettes
en magasins et faible impact de la crise en restauration

Les ventes de canettes en croissance en 2020

(Source : IRI à P9 2020 vs P9 2019)
Sur les 9 premiers mois de l’année 2020, les canettes ont vu leurs ventes progresser en magasins de +3,6 % en volume et de +4,5 % en valeur. Plus de 2 boissons sur 10 (21,5 %) sont vendues en canettes, 21 % des soft drinks et 23 % des bières.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les softs drinks : moteurs des ventes de canettes en magasins

La hausse des ventes de canettes est tirée par le succès des canettes de softs drinks, qui continuent de remporter des parts de marché sur les autres emballages boisson. Sur les 3 premiers trimestres, leurs ventes ont augmenté de + 5,4 % en volume et de + 6,5 % en valeur par rapport à la même période l’an passé. Une progression beaucoup plus rapide que le marché global des soft drinks, qui enregistre une hausse à +1,4 % en volume et +1,2 % en valeur sur la période. En 3 ans, la part des canettes dans les ventes de softs drinks en magasins est ainsi passée de 19,1 % en 2018 à 20,8 % en volume aujourd’hui : une part historique.

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur les 9 premiers mois de l’année 2020, elles ont fait un bond de +12,3 % en volume et de 12,7 % en valeur. La part des canettes sur les Energy Drinks s’établit à 81,5 % en volume en septembre 2020. Le marché représente aujourd’hui plus de 250 millions d’euros et a enregistré une hausse de +30 % en valeur en seulement 2 ans, de 2018 à 2020.

 

Des nouveautés plébiscitées

Sur le marché des canettes, les nouveautés remportent un franc succès en magasins. 29 % des volumes additionnels vendus sur les 9 premiers mois de l’année 2020 sont des innovations.

 

Restauration Hors domicile : la canette relativement épargnée par la crise


En 2020, les restrictions et les fermetures des établissements de restauration ont eu une plus faible incidence sur le marché des canettes par rapport à d’autres emballages. Même si le marché du hors domicile reste très important pour la boite boisson, car il représente 21 % des volumes de canettes, sa consommation « sur place » est beaucoup moins prégnante que pour d’autres emballages. En effet, la canette est sur-représentée en vente à emporter, à 56 % (vs 22 % pour l’ensemble des emballages boissons), ce qui lui a permis d’être moins touchée par la crise que d’autres emballages boisson. De plus, beaucoup de restaurants se sont mis à proposer des offres à emporter incluant des canettes. Les professionnels de la canette estiment ainsi que leur emballage boisson devrait réussir à tirer son épingle du jeu malgré la crise. D’ailleurs, les premiers retours des fabricants de canettes montrent une relative stabilité de leurs ventes cette année par rapport à l’an passé.

 

Les entreprises de la canette en France : une agilité sans faille face à la crise

Canettes : un modèle français exemplaire

80 % des canettes vendues en France sont fabriquées en France. Ce modèle exemplaire de produit « made in France » s’est donné les moyens de résister dans un contexte inédit. Dès le début de la crise, le secteur s’est immédiatement organisé pour assurer la continuité de ses activités en France.

 

Même au plus fort du 1er confinement, les 1 000 collaborateurs des entreprises françaises ont continué à faire tourner les outils de production et les entreprises ont même gagné en adaptabilité face à la mise à l’arrêt des établissements de restauration.

 

Une production stable en 2020

et 1/3 d’exportations

La France possède des lignes de production parmi les plus modernes d’Europe, d’une capacité totale de près de 6 milliards de canettes / an. D’ici la fin de l’année, les fabricants estiment qu’ils auront fabriqué environ 5,8 milliards de canettes, dont plus de 30 % destinées à l’international.

 

En 2020, environ 60 % de ses canettes seront en aluminium et 40 % en acier. La proportion de canettes en aluminium devrait augmenter dû à la transformation des lignes de production.

 

Les canettes dans le monde : des records de fabrication

Les États-Unis vont battre leur record de canettes fabriquées en 2020 : 105 milliards de canettes prévues sur l’année, soit +4,4 % vs 2019. En Europe, l’émergence de nouveaux marchés (bières artisanales, eau pétillante alcoolisée, vin, cafés…) tirent également les ventes à la hausse. Le marché européen connait une croissance moyenne annuelle +1,5 % depuis plusieurs années. En 2020, près de 70 milliards de canettes devraient être fabriquées en Europe. Parmi les raisons qui vont participer à la poursuite de la croissance de la canette dans le monde, figurent notamment le développement des livraisons de repas à domicile avec le développement du télétravail, l’attrait pour les nouveautés gustatives couplé à l’inventivité des start-ups pour se positionner sur de nouveaux marchés, la recherche d’emballages durables et la désaffection pour le plastique, ainsi que la capacité d’innovation des fabricants de canettes qui offrent de nouvelles opportunités de développement aux boissons de leurs clients.

Un fort potentiel de développement :  +1 milliard de canettes en 5 ans

Trois leviers clés de croissance
Les canettes ont un fort potentiel de développement en France dans les années à venir, en particulier en s’appuyant sur trois leviers : la réduction de la place des bouteilles en plastique, l’élargissement des canettes à de nouveaux types de boissons et la progression de marchés émergeants. Ce potentiel est estimé à plus d’1 milliard de canettes par la récente étude réalisée pour La Boîte Boisson par le cabinet M2SM Conseil.

 

 

Loi AGEC : une opportunité de  +700 millions de canettes

En effet, les canettes ont une place à prendre avec la mise en application de la loi Anti-Gaspillage Économie Circulaire (AGEC), qui prévoit la fin de la mise sur le marché des emballages en plastique à usage unique d’ici 2040, avec des interdictions progressives. Ainsi, dès le 1er janvier 2021 : interdiction de la distribution gratuite des bouteilles en plastique dans les établissements recevant du public ou dans les locaux professionnels et impossibilité d’imposer l’utilisation de bouteilles en plastique lors d’évènements festifs, culturels ou sportifs. Les professionnels de la boîte boisson estiment être en capacité de remplacer 3,5 % des bouteilles plastiques distribuées sur le marché français, représentant plus de 700 millions de canettes.

De nouveaux marchés à explorer : +80 millions de canettes

Par ailleurs, en observant les marchés internationaux, notamment celui des États-Unis, les professionnels de la boîte boisson sont également très optimistes quant à l’avenir de la canette en France. Ainsi, selon l’étude La Boîte Boisson / M2SM Conseil, le gain de nouveaux marchés représente un potentiel de développement de 80 millions de canettes en France, sur le vin, le café, le cidre, l’eau pétillante alcoolisée (hard seltzer), les boissons bien-être, le Kombucha (boisson fermentée) ou les sirops. Très développées aux USA, ces boissons en canette devraient également séduire les consommateurs français dans les années à venir.

Des offres à développer : +230 millions de canettes

De plus, les offres existantes devraient continuer de se développer en France : c’est notamment le cas des bières artisanales (craft beers), des eaux aromatisées. Ces potentielles progressions, additionnées à la poursuite de la croissance naturelle du marché des soft drinks, représentent un potentiel de développement d’environ 230 millions de canettes supplémentaires à 5 ans.

[ENVIRONNEMENT]
LA CANETTE RECYCLABLE A L’INFINI : UN EMBALLAGE DURABLE
EN CAMPAGNE POUR LE FAIRE SAVOIR !

Enquête : des atouts environnementaux méconnus

La canette : elle a tout de l’emballage « vert » !

D’après les résultats de la dernière enquête CSA menée pour la Boîte Boisson en mars 2020, si la canette est reconnue comme étant facile à trier par 61 % des Français, ses autres qualités environnementales restent encore méconnues.

Les Français sont ainsi seulement 36 % à savoir qu’elle est facilement recyclable, 20% à la définir comme « recyclable à l’infini » et 23% être conscient qu’elle est « recyclable à l’infini, sans perte de qualité ».

Lorsque les consommateurs connaitront mieux ces atouts durables de la canette, ils la considèreront alors comme un emballage « vert ». En effet, pour eux, un emballage peut être qualifié de « vert » s’il est recyclable à l’infini (44%) et sans perte de qualité (38%) : deux propriétés qui caractérisent la canette !

Le métal des canettes recyclable à l’infini

Qu’elle soit en acier ou en aluminium, la canette présente un atout indéniable sur le plan environnemental : elle est recyclable à l’infini, sans pour cela que le métal perde ses propriétés mécaniques intrinsèques (malléabilité, solidité, barrière, …).

Moins de 60 jours après la mise à la poubelle de canettes usagées, le recyclage peut donner naissance à de nouveaux produits en acier ou en aluminium, notamment des boîtes boisson prêtes à être commercialisées.

 

Des atouts environnementaux à mieux faire connaître

Les Français connaissent peu les multiples atouts environnementaux de la canette et ses derniers progrès en la matière. La réduction de son poids et donc de son empreinte carbone est l’avancée la plus connue des consommateurs, qui sont 58 % à reconnaître que « la canette s’est affinée, son poids a baissé de 30% en 30 ans ».

En revanche, ils ne sont que 40 % à s’accorder à dire que « La canette est facile à recycler et les filières de recyclage du métal sont performantes » et la même part à savoir que « 80% du métal qui a été produit est toujours utilisé aujourd’hui, parce que le métal peut être recyclé et réutilisé continuellement ».

Les Français connaissent également peu l’avantage des canettes recyclées puisqu’ils sont seulement 32 % à s’accorder à dire que « Utiliser une canette recyclée permet d’économiser 95% de l’énergie qui aurait été nécessaire pour produire une nouvelle canette avec du métal vierge ». Par ailleurs, ils ne sont également que 32 % à avoir connaissance de ses performances en matière de recyclage « La canette est plus recyclée que les bouteilles plastiques et la brique carton ». Pourtant, près de 7 canettes sur 10 sont recyclées en France.

 

La canette : un emballage recyclable à l’infini pour préserver les ressources naturelles

Qu’elle soit en acier ou en aluminium, la canette présente un atout indéniable sur le plan environnemental : elle est recyclable à l’infini, sans pour cela que le métal perde ses propriétés mécaniques intrinsèques (malléabilité, solidité, barrière, …).
Chaque boîte boisson recyclée permet de réaliser des économies en termes de matières premières (bauxite, minerai de fer), d’énergie (de -75% à -95%), d’eau (jusqu’à -40%) et de CO2 rejeté.

 

 

Des consommateurs convaincus par les caractéristiques durables  de la canette !

Après exposition aux différentes propriétés de la canette, les Français jugent ses qualités environnementales indéniables. Ils sont ainsi plus de 8 sur 10 (84%) à confier en avoir une meilleure image de la canette ou l’intention de privilégier cet emballage lors d’un prochain achat

Près de 7 canettes sur 10 recyclées en France

 

Dans les centres de tri, les canettes ont l’avantage d’être faciles et

économiques à extraire du flux des déchets ménagers. Qu’elle soit en acier ou en aluminium, toute boît

e collectée et triée, via la collecte sélective ou l’incinération, sera recyclée.

Au-delà des aspects écologiques et civiques, le recyclage du

métal est une opération économiquement intéressante : limitation de l’usage des ressources naturelles, économie d’énergie, réduction de CO2.

L’acier et l’aluminium des canettes recyclées servent par exemple à fabriquer de nouvelles pièces pour l’automobile, des appareils électroménagers ou de nouveaux emballages.

Le taux de recyclage des canettes aluminium en forte croissance en France

La canette en aluminium a en effet vu son taux de recyclage bondir de 7% entre 2017 et 2018, en passant de 59 à 66%. Une forte croissance due à de meilleures collectes effectuées par les collectivités, des consignes de tri simplifiées, une montée en puissance des centres de tri équipés en courant de Foucault, mais aussi grâce aux efforts importants menés sur le terrain par le programme « Chaque Canette Compte » et au travers du projet métal avec le CELAA (Club de l’emballage léger en aluminium et en acier).

 

Ce taux pourrait être encore meilleur si tous les tonnages de canettes recyclées étaient comptabilisés. En effet, une récente étude menée par Indigo pour la Boîte Boisson dans la région Grand-Est montre qu’un tonnage non négligeable de canettes aluminium issues notamment des entreprises, bien que triées et collectées, est envoyé dans des filières non tracées. L’étude estime que les canettes collectées en dehors du circuit classique du tri des ménages représenteraient 11 % de canettes recyclées supplémentaires.
La Boîte Boisson projette donc d’étendre cette étude à l’ensemble du territoire français pour établir le taux réel de recyclage des canettes sur le territoire.

La canette en campagne pour dévoiler son côté « vert » !

Plus de 1,3 million de vues depuis l’été
À l’occasion de ses 85 ans, la Boîte Boisson a lancé en juillet dernier une grande campagne digitale décalée et pleine d’humour ! Composée de 12 visuels réalisés par l’agence de publicité française BETC Fullsix, l’objectif de cette campagne est de rappeler les nombreux atouts de la canette : légère, pratique, nomade, fraîche, moderne, etc., mais aussi et surtout d’inciter les Français au geste de tri en rappelant les atouts environnementaux de la canette, encore trop souvent méconnus ! Exclusivement digitale, cette nouvelle campagne est diffusée sur les réseaux sociaux de « Chaque Canette Compte », le programme de sensibilisation au tri et au recyclage des canettes hors domicile des fabricants de boîtes boisson. Depuis ses débuts, en juillet, la campagne totalise plus de 1,3 million de vues.

 

 

Des visuels hauts en couleur

La canette dévoile ses atouts à ses followers, en se mettant en scène dans des visuels modernes et colorés aux slogans percutants. « Y’en a sous la languette », nous rappelle par exemple que la canette, recyclable à l’infini, peut être transformée en nouveaux objets métalliques, « Green is the New Chic » nous apprend qu’une canette recyclée permet d’économiser 95% de l’énergie qui aurait été nécessaire pour créer une nouvelle canette, « Pour des siècles et des siècles » nous rappelle que la canette est recyclable à l’infini, sans perdre en qualité, ou encore « Elle est vraiment phénoménale », qui nous apprend que la canette est l’emballage le plus recyclé au monde, etc.

 

Une campagne européenne

Séduits par cette campagne originale, plusieurs homologues européens de la Boîte Boisson, membres de Metal Packaging Europe (MPE), ont décidé de la diffuser également dans leurs pays. C’est le cas notamment des Pays-Bas, de l’Angleterre et de l’Allemagne !

 

« Metal recyclable à l’infini » : 1 milliard de canettes porteuses du logo en 2020

Les plus grandes marques engagées
Lancé en 2017 par le groupement européen des industriels des emballages en métal – Metal Packaging Europe -, le logo « Metal recyclable à l’infini » est désormais présent sur 20 % des canettes vendues en France. En 2020, ce sont ainsi environ 1 milliard de canettes qui seront diffusées sur le territoire avec ce logo, aussi bien adopté par les marques nationales que de distributeurs.

En France, les marques de bières sont les premières à s’être lancées : Heineken est la première grande marque à l’avoir adopté dès 2018, suivie de 8.6 en début d’année 2019. Depuis de nombreuses boissons ont adopté ce pictogramme sur leurs canettes : la Brasserie La Licorne sur ses canettes de bière, Orangina Suntory France sur la plupart de ses marques de boissons rafraichissantes (Orangina, Oasis…), Danone (Badoit bulle de fruits), …

 

Un logo rassurant et incitatif à l’achat

(Source : Enquête La boite Boisson / CSA 2020)
La présence du logo « Metal Recyclable à l’infini » sur les canettes est très bien perçue par les Français. 90 % estiment qu’il les rassure sur le fait que cet emballage soit recyclable. Il s’agit également d’un vecteur d’image positive pour la boisson à laquelle il est associé : 82 % des Français disent qu’il améliore l’image qu’ils ont de la marque. Enfin, ce logo joue également le rôle d’incitateur à l’achat : 76 % des consommateurs estiment que sa présence les influence favorablement dans leur achat.

« Chaque Canette Compte » : le dispositif de recyclage hors foyer fête 10 ans de succès !

10 ans de montée en puissance

Le programme « Chaque Canette Compte » a été lancé en 2010 par les fabricants français de boîtes boisson. Il fête ses 10 ans en 2020. Depuis 2010, le programme est monté en puissance pour être aux côtés des plus grands événements français, avec 935 opérations menées tambour battant par des équipes de bénévoles (association partenaire : Les Connexions) collectant avec les outils du programme toujours plus de canettes via des opérations ludiques et visibles du public.

« Chaque Canette Compte » en France, ce sont également 6 années de travaux novateurs avec CITEO et 47 partenaires locaux de collecte rassemblés autour du même objectif : instaurer le tri des emballages au bureau, sur les lieux de travail, dans les écoles, etc. Le programme est présent auprès de 7 000 entreprises et bureaux où le tri des canettes et autres emballages est maintenant devenu pérenne et sonne enfin comme une évidence aux yeux de tous. La crise du Covid-19 n’a pas freiné l’enthousiasme des équipes de « Chaque Canette Compte » qui ont sensibilisé le public du Tour de France et ont renforcé leurs actions sur les réseaux sociaux pour continuer la sensibilisation du public.

22 millions de Français sensibilisés en 10 ans

En 10 ans, Le programme français « Chaque Canette Compte » a permis de sensibiliser plus de 22 millions de Français à la collecte des canettes hors domicile et de recycler 87 millions de canettes consommées hors foyers, économisant ainsi près de 9 400 tonnes d’émission de CO2. Chaque Canette Compte, qui réunit aujourd’hui 47 partenaires de collecte, est présente sur près de 7 000 sites et a déjà participé à plus de 930 événements !

2019 : année record avec CITEO

Depuis 2014, CITEO a soutenu et validé le recyclage de 3 700 tonnes d’emballages collectés par « Chaque Canette Compte », qu’il s’agisse de canettes, bouteilles plastiques, emballages carton ou gobelets. En 2019, le programme a enregistré un nombre de validation record : plus de 900 tonnes ont été validées sur l’année, soit une hausse de +43 % par rapport à 2018.

Objectif 2022 : +10 millions de Français informés sur le tri

D’ici 2022, « Chaque Canette Compte » et son partenaire CITEO se sont fixés pour objectif de sensibiliser 10 millions de Français supplémentaires et de doubler le nombre de sites équipés en permanence de son dispositif de collecte ainsi que le nombre d’événements couverts pour collecter canettes et autres emballages recyclables.

De puissants relais sur les réseaux sociaux renforcés en 2020

Toutes les actions événementielles de « Chaque Canette Compte » sont relayées quotidiennement sur les réseaux sociaux du programme, très actifs tout au long de l’année pour permettre à de nombreux Français non présents sur les événements de suivre les résultats et les performances des actions. De nombreux concours sont également organisés pour interagir avec cette audience. En 2019, les réseaux sociaux de « Chaque Canette Compte » ont rassemblé plus de 2 millions de viewers cumulés sur Facebook, Instagram et Twitter.
En 2020, Chaque Canette Compte a intensifié sa présence sur les réseaux sociaux pour sensibiliser les consommateurs à l’importance de trier les canettes aussi chez eux. La boîte boisson a en effet la particularité d’être recyclable à l’infini et tous s’attachent à le faire savoir. CCC s’est adapté aux perturbations de l’événementiel et de toute la vie « hors-foyers » pour encourager les consommateurs à poursuivre leurs efforts de recyclage, mais, à la maison cette fois-ci.

Ses messages ont largement été entendus. « Chaque Canette Compte » a organisé des concours sur les réseaux sociaux pour fêter ses 10 ans avec ses fans, qui ont démontré leur intérêt pour la canette et leur connaissance de sa recyclabilité. 77 % des participants déclarent en effet que l’atout principal de la canette est son recyclage.

« Every Can Count » : un programme en plein essor en Europe

Née en 2009 au Royaume-Uni, l’initiative « Every Can Counts » est considérée comme leader dans la promotion du recyclage de canettes en Europe ! Elle a pour but de sensibiliser les consommateurs à la collecte et au recyclage des canettes hors domicile. Initiative déclinée à l’échelle européenne depuis 2009, « Every Can Counts » est devenue une Fondation européenne depuis 2019, comptant aujourd’hui des activités dans 19 pays. Comme en France, les dispositifs déployés dans ces pays rencontrent un succès grandissant et sensibilisent de plus en plus de consommateurs à l’infinie recyclabilité des canettes.

[SAVOIR-FAIRE]
UN SAVOIR-FAIRE HISTORIQUE :
LA CANETTE FETE SES 85 ANS !

2020 : la canette fête 85 ans de succès international

1935-2020 : une histoire maquée par les innovations
C’est en 1935 que la première canette à tête plate, composée de trois parties (fond, corps, couvercle), est lancée aux USA, par l’American Can Company.

Auparavant, les canettes, nées dans les années 30, étaient surmontées d’une tête conique, fermée par un couvercle en forme de couronne. Leur aspect général rappelait alors celui d’une bouteille.

Les premières canettes trois-pièces sont remplies en France en 1954.

À la fin des années 50, les boîtes boisson deux pièces, nécessitant moins de métal pour leur fabricatio

n, font leur apparition aux USA. Leur fond et leur corps sont en effet composés dans une seule et mêm

e pièce de métal.

En 1963, le système d’ouverture facile de la canette est inventé par un américain. Il consiste à arracher une languette de métal fermant la boîte. Avant cela, il fallait utiliser un ouvre-boîte pour percer deux trous dans le couvercle permettant de laisser s’écouler la boisson.

Les premières boîtes deux pièces en aluminium font leur apparition en France dans les années 70,

suivies des boîtes en acier.

Le nouveau système d’ouverture « tout d’un bloc » est inventé en 1975 : la languette

reste fixée à la canette. Ce système, plus respectueux de l’environnement permet de collecter la canette dans son intégralité puisque la languette est accrochée au couvercle.

Depuis, les innovations se succèdent : nouveaux moulages, reliefs sur les boîtes, impressions brillantes, nouveaux formats (50 cl, 25 cl, 15 cl), etc.

 

 

85 ans de canettes en quelques dates clés

1930’s
Début de la mise en boîte de liquide. La première boîte de bière est commercialisée en Allemagne par Schmalbach. Elle est fabriquée en acier et comprend trois parties. La tête conique est fermée par un couvercle en forme de couronne. L’aspect général rappelle celle d’une bouteille.

1935
American Can Company Apparition lance aux USA la première boîte boisson à tête plate, toujours composée de 3 pièces (fond, corps et couvercle). Les autres fabricants suivent rapidement.

1954

Remplissage des premières boîtes 3 pièces en France

1958
Premières boîtes 2 pièces en aluminium commercialisées par Coor Brewery aux USA : d’un côté le fond et la boîte issue d’une même pièce (technologie emboutissage/étirage), de l’autre le couvercle. Elles utilisent bien moins de métal que les boîtes 3 pièces.

1963
Un américain, Emie Fraze, invente le système « d’ouverture facile » en aluminium, qui consiste à arracher la languette de métal fermant la boîte. Jusque-là, un ouvre-boîte était utilisé pour faire deux trous favorisant l’écoulement du liquide.

1970’s
Apparition en Europe des premières boîtes 2 pièces en aluminium suivies des premières boîtes 2 pièces en acier.

1975
Invention du système d’ouverture « tout en bloc » ou « stay-on tab » plus respectueux de l’environnement que celui de Fraze, puisque la languette demeure fixée au couvercle. Elle peut donc être collectée au même moment que la boîte boisson.

 

1984
Première usine de boîtes en France.

1988
Première canette « pression » avec widget fixe.

 

 

1990’s
La canette se modernise en Europe et aux usa pour contrecarrer le succès des bouteilles en plastique avec bouchon. Elle prend de nouvelles formes ; c’est l’apparition des premières shape can ou boîtes de forme et premières boîtes embossées.

 

1998
Production des premières boîtes 50cl en France. Première boîte à ouverture large (de type LOE « Large Opening End). 45 % d’espace en plus pour un meilleur confort d’utilisation.

 

2000
Optimisation des techniques d’impression grâce au laser. À ce titre, des encres spéciales permettent de faire briller les boîtes boisson en discothèque.

2001
Invention : la boîte autochauffante. Elle a notamment été testée par Nestlé en Angleterre pour y vendre du café. Mais elle n’a jamais fait l’objet d’une production de masse.

2003
Lancement de la boîte sleek

 

2004
Innovation : la canette à paille éjectable. Une paille télescopique sort automatiquement à l’ouverture de l’opercule (système Lipup). Mais elle n’a jamais fait l’objet d’une production de masse.

2006
À l’occasion des 70 ans de la boîte boisson, le Beverage Can Maker Europe a demandé à la styliste anglaise Zandra Rhodes de créer un décor d’exception. Présentée en Espagne en octobre 2005, cette canette

incrustée de diamants et estimée à 25000€ fait le tour d’Europe. Elle est passée à Paris au 1er trimestre 2006, et sera mise aux enchères à la fin du tour à Londres.

2008
Lancement des couvercles « light » (SuperEnd chez Crown et CDL et chez Ball)

2011
Lancement industriel du revêtement tactile (avec Heineken)

2013
Généralisation du couvercle allégé

2014
Lancement du couvercle « global vent »

2015
La canette fête ses 80 ans !
Développement en France de la canette sleek, plus fine et plus élancée

2017
Lancement en France de la canette de format allongé (sleek) de 33 cl sur tous les marchés
Première édition des Canettes d’Or récompensant les plus belles canettes commercialisées en France

 

2018
Lancement du logo « Metal recyclable à l’infini » :
1 milliard de canettes porteuses en 2020

 

2019
Deuxième édition des Canettes d’Or récompensant les plus belles canettes commercialisées en France

 

2020
La canette fête ses 85 ans !

 

 

La canette en France : 4 000 emplois au cœur des territoires


En France, la filière des canettes compte 28 usines et centres de Recherche et Développement sur tout le territoire.

Elle représente 1 000 emplois directs, répartis dans toute la France et 3 000 emplois indirects.

Dynamique, la filière a consacré 250 millions d’euros aux investissements ces 3 dernières années.

 

 

De la bobine de métal à la boîte boisson : 9 étapes pour 1 canette

En acier ou en aluminium, la boîte boisson est composée de deux pièces : un corps embouti et étiré et un couvercle serti. Le temps nécessaire à sa réalisation est court, mais ce ne sont pas moins de 9 étapes au total qui composent sa fabrication. Durant tout son cycle de fabrication et de distribution, la canette est soumise à un principe de traçabilité.

Découpage et préformage
Au cours de cette première étape, une bobine de tôle d’acier ou d’aluminium alimente une presse qui découpe et emboutit des coupelles.

 

Emboutissage et étirage
Les coupelles sont étirées au travers d’une série d’anneaux de plus en plus petits jusqu’à la hauteurvoulue. Le fond, embouti en fin de course après l’étirage, prend sa forme de dôme inverti pour qu’il puisse résister à la pression intérieure.

• Emboutissage : Opération qui consiste à façonner une pièce de métal entre une forme en creux appelée matrice et un poinçon, pour lui donner une forme creuse. (source : Ciemra).

• Étirage : Opération consistant à faire passer l’ébauche emboutie par des bagues d’étirage afin d’allonger le métal et l’amincir. On obtient ainsi progressivement des boîtes dont les parois sont plus minces que le fond. (source : Ciemra).

 

Cisaillage
Au sortir de l’opération d’étirage, la boite est rognée (cisaillée) à la bonne hauteur pour le reste du process.

 

 

Nettoyage
Les boîtes sont ensuite nettoyées et prétraitées pour recevoir un revêtement intérieur et une décoration extérieure :

• Nettoyage préalable par rinçage à l’eau
• Nettoyage au moyen d’un détersif
• Rinçage à l’eau froide
• Rinçage à l’eau déminéralisée
• Séchage

 

Impression et vernissage
Après application d’un support (couché) incolore ou blanc pour les boîtes acier, les corps de boîtes en rotation sont prêts à recevoir sur une décoratrice jusqu’à 8 couleurs par transfert depuis un blanchet qui les a recueillis préalablement une par une et côte à côte depuis les clichés (plaques d’impression) correspondant aux couleurs.

Dans le cas des boîtes aluminium, aucun couché n’est appliqué en préalable, mais un vernis vient recouvrir les couleurs transférées sur le corps des boîtes. Cette opération est intégrée à la décoratrice.

 

Vernissage du fond
Les canettes sont acheminées vers une autre station où un vernis protecteur est appliqué sur le fond. Les boîtes sont alors transférées sur un convoyeur vers un four où l’encre d’impression est polymérisée.

Un revêtement spécialement étudié est enfin appliqué sur les parois intérieures de la boîte afin de constituer une barrière de protection entre le métal de la boîte et les futurs produits conditionnés. Comme pour les encres, les boîtes sont transférées à nouveau vers sur un convoyeur vers un four où le revêtement intérieur est polymérisé.

 

Rétreint et formage du col
Cette double opération qui utilise des machines complexes qui combinent des opérations de moulurage ou d’emboutissage réduit le diamètre de l’ouverture pour former le col et le bord tombé qui servira à l’opération de sertissage du couvercle après remplissage chez le client.

Enfin, les boîtes sont testées sur un dispositif générateur de lumière qui permet de détecter les microtrous où les boîtes défectueuses sont rejetées puis par des systèmes d’inspection par caméras qui analysent la présence de défauts ou de corps étrangers pour ce qui est de l’intérieur, mais aussi les défauts de décoration pour ce qui est de l’extérieur.

Remplissage
Les remplisseurs (les marques de boissons) remplissent la boîte et ajoutent du CO2 pour une boisson pétillante et de l’azote pour une boisson plate afin de garantir la pression qui participe à la résistance de la boîte.

 

Pose du couvercle
Le couvercle en aluminium est serti sur le corps de boîte. Le sertissage est une opération d’assemblage de deux pièces sans déformation ni salissure, garantissant une fermeture étanche à l’oxygène. Le couvercle d’une canette est toujours en aluminium, quel que soit le matériau de la boîte (acier ou aluminium).

 

Un processus de recyclage exemplaire

Une deuxième vie en moins de 60 jours
Moins de 60 jours après la mise à la poubelle de canettes usagées, le recyclage peut donner naissance à de nouveaux produits en acier ou en aluminium, notamment des boîtes boisson prêtes à être commercialisées.

Une fois jetée dans le bac ou le sac mis à la disposition du citoyen par la collectivité territoriale (1), la canette usagée rejoint un centre de tri où elle est isolée des autres déchets d’emballages à l’aide des courants de Foucault si elle est en aluminium (2), d’un aimant si elle est en acier (2). Les boîtes en aluminium rejoignent des fonderies dédiées à différentes applications (automobile, emballage, fenêtre). Celles spécialisées dans les alliages de boîtage livrent des plaques à laminer qui sont transformées en bobines (3). Les boîtes en acier sont acheminées vers les aciéries. Là, l’acier est enfourné, puis laminé pour être transformé en bobines (3), barres ou fils selon l’utilisation (électroménager, construction, automobile, emballage). Les bobines d’acier ou d’aluminium servent à fabriquer des boîtes (4) qui sont acheminées vers les lignes de remplissage d’où elles sortent pour être vendues aux consommateurs dans les différents circuits de distribution (5), puis consommées (6).

Acier / aluminium : deux techniques éprouvées

Les canettes en acier sont captées par un aimant (overband) situé au-dessus des produits. Cet aimant est en mouvement afin d’éjecter les canettes en acier vers une presse qui les transforme ensuite en paquets.

Les canettes en aluminium sont captées à l’aide d’une machine qui créé un courant de Foucault (champ magnétique repoussant les métaux non ferreux). Les produits en aluminium sont ensuite mis en balle.

Pour créer un courant de Foucault on insère dans un tambour (ou roue) des pôles magnétiques.

Lorsque la roue tourne, le champ magnétique créé éjecte les produits contenant de l’aluminium. On appelle cet équipement une roue polaire.

 

[EN SAVOIR PLUS]
GIE LA BOITE BOISSON : REPRESENTATIF DES FABRICANTS DE MATIERES PREMIERES ET PRODUCTEURS FRANÇAIS DE CANETTES

 

Créé en 1992, le GIE La Boîte Boisson rassemble les trois principaux producteurs de canettes – Ardagh, Ball Packaging Europe et Crown – et le fabricant de matières premières – ArcelorMittal – implanté dans l’Hexagone.

Ball Packaging Europe est un des leaders mondiaux des fabricants de boîtes boisson. ball-europe.com

Crown Bevcan Europe & Middle East est la division boîte boisson européenne de Crown Holdings Inc., un des principaux fournisseurs mondiaux de produits d’emballage pour biens de grande consommation. crowncork.com

Ardagh Group est un leader mondial des solutions d’emballage en verre et en métal pour les grandes marques. Ardagh Group crée des emballages pour de nombreux secteurs du marché, y compris, entre autres, des boîtes boisson, des aliments, des aérosols, des bières et des spiritueux. ardaghgroup.com

ArcelorMittal est le premier producteur européen d’acier pour la boîte boisson. arcelormittal.com/packaging

 

Une organisation française au service  de l’ensemble de la filière

Le GIE La Boîte Boisson est au service de l’ensemble de la filière depuis les fabricants d’acier et d’aluminium jusqu’aux consommateurs en passant par les fabricants d’emballages, les remplisseurs et les distributeurs. Le GIE joue également un rôle d’information et de contact privilégié auprès des partenaires institutionnels et des Pouvoirs publics.

À ce double titre, il offre une large palette de services, dont l’objectif principal est la promotion de la boîte boisson dans l’intérêt direct de tous les partenaires de la filière. Le GIE La Boîte Boisson a contribué avec succès au développement du marché de la canette en France avec une multiplication par trois de la consommation par habitant en 15 ans.

Depuis quatre ans, la structure a orienté ses priorités vers le développement durable avec pour objectif de faire mieux connaître à ses partenaires et clients les atouts dont bénéficie la fameuse boîte boisson. L’objectif est de passé à 80% de canettes collectées d’ici 2020.

Metal Packaging Europe : un partenariat européen

Le GIE La Boîte Boisson est membre du réseau européen Metal Packaging Europe. L’ensemble des adhérents de MPE, produit quelques 85 milliards d’unités par an pour les marchés de l’emballage boisson, alimentaire, hygiène & beauté, ménager et industriel.

Basée à Bruxelles, Metal Packaging Europe représente pleinement les intérêts de tous les membres de la manière la plus progressive et positive possible. Les adhérents représentent plus de 450 sites de fabrication, employant plus de 65 000 collaborateurs.

 

À propos de la Boîte Boisson
L’industrie de la canette est représentée en France par le GIE La Boîte Boisson qui fait partie de Metal Packaging Europe (MPE). Au service de l’ensemble de la filière allant du fabricant d’emballages au consommateur en passant par les remplisseurs et les distributeurs, le GIE La Boite Boisson joue un rôle d’information et de contact privilégié auprès des partenaires institutionnels et des Pouvoirs publics. Ses membres sont les trois principaux producteurs d’emballages boisson en Europe, Ardagh Metal Beverage Group, Ball Packaging Europe et Crown Bevcan Europe, ainsi que le fabricant de métal ArcelorMittal.
Les professionnels de La Boîte Boisson ont lancé, en mars 2010, une grande opération de recyclage baptisée « Chaque Canette Compte ». L’objectif : faire savoir que la boîte boisson est recyclable à l’infini et développer le tri hors domicile.

En savoir plus :
La Boîte Boisson : www.laboiteboisson.com
Chaque Canette Compte : www.chaquecanettecompte.com

Contact presse

Pour plus d’informations, demande de visuels, contact pour interview, lieux de reportage, n’hésitez pas à contacter :

ADOCOM
11, rue du Chemin Vert
75011 PARIS
Tel : 01.48.05.19.00
Fax : 01.43.55.35.08
Email : adocom@adocom.fr

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés de toutes les actualités du marché de la boîte-boisson

s'abonner

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de visite

J’aCCEPTE