La crise sanitaire par le petit trou… de la canette !-)

News Boites
15 mai 2020

Alors que la France se déconfine peu à peu, retour sur quelques événements qui ont émaillés ces extraordinaires semaines écoulées avec la canette pour fil rouge.

• Au Québec, comme dans de nombreux pays, les micro-brasserie et brasseries artisanales, ont beaucoup souffert du confinement et de la fermeture des bars et restaurants. Certaines ont toutefois trouvé leur salut en cette difficile période avec la boîte boisson. Deux exemples dans la ville de Sherbrooke à un peu plus de 150 km de Montréal. Le Refuge des Brasseurs a entrepris d’“encanner“ ses bières une par une, remplissage au bec pression et sertissage, afin de les vendre à emporter aux habitués de ce pub-brasserie. Quant à la brasserie Siboire, celle-ci conditionne également ses bières en boîte, mais de façon un peu moins artisanale. Les clients peuvent passer commande depuis leur smartphone sur le site de la brasserie et venir y chercher leurs lots de canettes sans descendre de leur voiture.

Alors que la France se déconfine peu à peu, retour sur quelques événements qui ont émaillés ces extraordinaires semaines écoulées avec la canette pour fil rouge.

• Au Québec, comme dans de nombreux pays, les micro-brasserie et brasseries artisanales, ont beaucoup souffert du confinement et de la fermeture des bars et restaurants. Certaines ont toutefois trouvé leur salut en cette difficile période avec la boîte boisson. Deux exemples dans la ville de Sherbrooke à un peu plus de 150 km de Montréal. Le Refuge des Brasseurs a entrepris d’“encanner“ ses bières une par une, remplissage au bec pression et sertissage, afin de les vendre à emporter aux habitués de ce pub-brasserie. Quant à la brasserie Siboire, celle-ci conditionne également ses bières en boîte, mais de façon un peu moins artisanale. Les clients peuvent passer commande depuis leur smartphone sur le site de la brasserie et venir y chercher leurs lots de canettes sans descendre de leur voiture.

• Malheureusement, toutes les marques n’ont pas été aussi bienveillantes, pis, certaines ont profité de la période pour se mettre en avant… ce qui n’a pas toujours été bien accueilli. Aux Etats-Unis, la palme du bad buzz revient à la bien-nommée Corona. Sujet de moquerie sur les réseaux sociaux du fait de son homonymie avec le Coronavirus, la marque de bières mexicaines a essayé de contre-attaquer en jouant la carte de la dérision. Le lancement de sa nouvelle gamme d’eaux gazeuses aromatisées alcoolisées (Corona Hard Seltzer) lui en a offert l’occasion. Dans une campagne de pub virale, la marque annonçait un « débarquement imminent » en clin d’œil tout à la fois à sa nouvelle offre et à l’épidémie. Un humour qui n’a pas été du goût de tout le monde. Visionnée plus de 7 millions de fois, la vidéo a suscité de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Et les ventes de la marque, toutes gammes confondues, ont passablement souffert ces dernières semaines.

• Plus près de chez nous, Coca-Cola France a salué la sortie du confinement par un film publicitaire intitulé « Pour tous ». Objectif : rendre hommage et remercier tous ceux qui ont œuvré en première ligne durant le confinement, tout en délivrant au plus grand nombre un message de soutien et d’optimisme. Pour ce spot spécial, la marque a fait appel à un casting de stars : les emballages, au premier rang desquels la canette !
https://www.youtube.com/watch?v=kh_sOi5hAV4&feature=emb_logo

 

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés de toutes les actualités du marché de la boîte-boisson

s'abonner

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de visite

J’aCCEPTE