La bataille de Coca et Pepsi autour d’un café

Dossiers
13 février 2020

Le succès mondial du café porté notamment par Starbucks et Nespresso, a placé les cafés “prêts à boire“ (RTD ou “ready to drink“) sur le devant de la scène. Pesant 71,4 milliards USD en 2017, le marché du café prêt à boire devrait atteindre 116, milliards USD en 2022.
Aux Etats-Unis, au Japon, en Angleterre et dans de nombreux pays du monde – plus timidement en France – le marché des cafés glacés se développent, attirant de plus en plus de marques désireuses d’apporter aux consommateurs une alternatives aux sodas et boissons énergisantes.
“Naturellement“ riches en caféine, les colas s’intéressent de plus en plus à cette tendance. L’occasion pour les deux leaders, Pepsi-Cola et Coca-Cola, de se livrer une nouvelle bataille.

Pepsico s’apprête ainsi à lancer en avril, aux USA, Pepsi Café, une boisson au cola et au café qui contient environ deux fois plus de caféine qu’un Pepsi ordinaire. Pepsi Café se déclinera en deux saveurs, regular et vanille. Fruit d’une année et demie de recherche et développement, la nouvelle recette se caractérise par une attaque sur un goût de cola et une finale beaucoup plus café. « Pepsi Café plaira aux fans de cola, aux buveurs de café glacé et à toute personne ayant besoin d’un coup de pouce supplémentaire en caféine », a souligné Todd Kaplan, vice-président marketing de Pepsi.

Lancé tout d’abord sous la forme d’une série limitée, Pepsi Café est la réponse de Pepsico à Coca-Cola. En effet, The Coca-Cola Company commercialise depuis quelques temps déjà Coca-Cola Plus Coffee au Japon et s’apprête à étendre la diffusion à 25 pays cette année.

Ce n’est toutefois pas la première fois que des colas sont enrichis avec une dose supplémentaire de caféine. Pepsi a fait une première tentative en 1996 avec Pepsi Kona, un autre hybride cola/café surnommé “breakfast cola“. Coca-Cola s’y est aussi essayé en 2006 avec Coca-Cola Blak. Un produit lancé en France en 2006 avant même les Etats-Unis. Mais le décollage prévu ne s’est pas produit : de 1,9 million de litres en 2007 dans l’Hexagone, les ventes sont retombées à 1,2 million en 2008. En 2006 également, Pepsi a sorti une version Cappuccino qui n’a pas non plus fait long feu.

Pour Coca-Cola, Coca-Cola Plus Coffee représente une extension de sa stratégie café, qui découle de son rachat de 5,1 milliards de dollars de la chaîne de café britannique Costa Coffee plus tôt cette année. La marque est d’ailleurs également présente sous forme “prêts à boire“ avec 3 recettes : Latte, Caramel Latte et Black Americano.
Précédemment, en 2007, sur le marché français, Coca-Cola s’était associé à la marque de café Illy pour distribuer sa gamme de canettes Illy Issimo .

Enfin, via la marque d’energy drink Monster présente dans son portefeuille, Coca-Cola distribue outre-Atlantique, depuis quelques années déjà, toute une gamme de boissons au café signées Java Monster en grandes canettes. En France, les premières boîtes Monster au café arrivent sous la signature Espresso Monster avec deux recettes vendues en format slim 25 cl : Espresso et Vanille. Les nouveautés de Monster affichent la mention Triple Shot… Une réponse à Starbucks dont les boissons RTD, commercialisées par Pepsico, notamment en France, arborent la signature Double Shot Espresso. Qui dit mieux ?

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés de toutes les actualités du marché de la boîte-boisson

s'abonner

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de visite

J’aCCEPTE