Boîte 50 cl : 15 ans et 1 million d’hl

News Boites
28 novembre 2009

Le lancement de la 8.6 by Bavaria, d’origine hollandaise, marque réellement le point de départ de l’ascension de ce format sur le marché français. Dans son sillage, d’autres bières fortes hollandaises ou allemandes se sont engouffrées dans la brèche. Puis, peu à peu, ce conditionnement a gagné toutes les catégories du rayon bières. Les spécialités, blanches, abbayes, aromatisées, les bières du Nord de la France, les blondes dites « de luxe », Kronenbourg en tête, ainsi que les blondes premiums représentées par 1664 et Heineken. A noter que la boîte 50 cl n’a été produite sur le sol français qu’à partir de 1998. Aujourd’hui, le marché de la bière en boîte 50 cl s’est structuré autour de marques fortes, de marques de distributeurs et de premiers prix.

15 ans après, la grande canette s’octroie plus de 12,4 % du marché volume des bières en hypers et supers, toutes catégories confondues, et vient de franchir le seuil du million d’hectolitres grâce à ses confortables taux de croissance (+ 9,5 % sur les douze derniers mois).

Dans le détail, la boîte 50 cl surperforme dans la catégorie des spéciales avec une progression de +35,2% (pour un segment de marché enregistrant +5,7%). Au rayon des luxes elle se contente d’un +1,5%, une performance pourtant au regard de la moyenne du segment (-1,8%). En spécialités, l’évolution de la boîte est plus décevante : son gain de 6,4 µ demeure en deçà de l’ensemble des conditionnements sur ce segment : +9,5%.

Plus généralement, la 50 cl s’est largement imposée face au format historique de la boîte, la 33 cl. Cette dernière ne pèse que 7,5 % du marché total bières en volume et affiche un recul de 4,7%. Ce faisant près de deux boîtes sur trois vendus en grandes surfaces affiche un format 50 cl (62,3% précisément).

NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés de toutes les actualités du marché de la boîte-boisson

s'abonner

Ce site utilise des cookies pour vous offrir la meilleure expérience de visite

J’aCCEPTE